Ostro Quentin

« L’aventure est un état d’esprit. Elle se trouve dans le cœur de l’homme. L’aventure, c’est être capable de refuser son destin, être prêt à partir à tout moment, concevoir encore et toujours de nouveaux projets, ne pas être assis, c’est en un mot vivre sa vie et la construire. » Paul Emile Victor.

N.  Q u e n t i n   :   b i o g r a p h i e

undefined

« L'aventure avant tout »

Pour connaître le photographe il faut avoir croisé le chemin de cet homme singulier, primitif et complexe se présentant lui même non sans humour comme un « gentleman canaille ».

N.Quentin nait à Paris à la fin des années 70.
Après un parcourt atypique et initiatique, le trimballant du pensionnat catholique à l'école buissonnière, de l'inconfort d'une famille plutôt aisée aux rings de noble art, des cellules capitonnées à celles du travail servile, des chemins tous tracés aux chemins de traverses français (traversée de la France à pied en 2002). N.Quentin prend conscience de sa vocation en 2009, en plein cœur de la crise. « La connaissance de soi ne connait pas la crise ! ». Formé à la pratique de la naturopathie cinétique, il sait être une oreille attentive.

Si ses collaborateurs le qualifie souvent de « photographe d'instinct », N.Quentin est avant tout, de son propre aveu un « photographe solidaire ». Ni voyeur, ni chasseur, ni chroniqueur, ni historien, autodidacte en photographie comme dans sa lecture du monde N.Quentin apprend la photographie sur le tas en...photographiant ! Sans fioriture, sans baratin, sans protocole, sans concession, mais avec l'aide de la lumière, car dit-il, « La lumière fait parler les êtres et les choses. » N.Quentin vie l'image comme une aventure qu'il faut oser, tantôt en réinterprétant le réel tantôt en s'en faisant le témoin authentique. Recevoir l'instant, saisir le mouvement sans toutefois en figer l'émotion, c'est un peu le style du photographe.


undefined

Travail personnel

Le travail personnel d'N.Quentin consiste à relier par l'image, tisser des ponts entre les hommes, sa propre folie et les mondes ordinaires. Il n'hésite pas à dénoncer la nullité d'une société des apparences et du spectacle ou l'image est reproduite et plagiée à l'infinie. Témoigner de la dureté d'une époque, de l'absurdité d'un système totalitaire marchand, de la souffrance ou de la déchéance humaine, mais aussi de la beauté/bonté comme l'évoque si bien l'académicien François Cheng qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue. Que serait la vie sans les femmes ? N.Quentin leur rend hommage à sa manière à la fois rustre et pudique.

Le témoignage de son époque lui importe beaucoup et c'est tout naturellement qu'il prend part à la préservation de l'environnement, à la protection des cultures et à la relance du lien social. L'Ecologie est vitale puisque du respect de l'équilibre de la vie sur terre dépend la survivance de l'homme et de nombreuses espèces. Formé à la naturopathie (Médecine traditionnelle européenne) N.Quentin se fait le relais de cette médecine des profondeurs ainsi que des autres soins alternatifs.

Son projet citoyen consiste à prendre part à tout projet alternatif au nouvel ordre mondial, à l'affairisme, l'individualisme borgne et aux extrémismes.
Un thème récurent de mon travail évolue autour de la notion d'identité, qu'il laisse soin de définir à ceux dont il dresse parfois le portrait.undefined

CONTACTEZ-MOI